Surbooking : tout savoir

vérifier mon vol

Quels sont vos droits et les indemnisations ?

Jusqu'à 600€ d'indemnisation par passager

Le surbooking ou refus d'embarquement consiste pour une compagnie à remplir l'avion avec davantage de places vendues que de sièges disponibles, en supposant que certains passagers ne se présenteront pas à l'embarquement. Des passagers peuvent être volontaires pour prendre un autre avion, mais certains autres se voient refuser l'embarquement s'il y a trop de passagers à l'embarquement. Des indemnisations financières allant jusqu'à 600€ par personne sont alors prévues par le règlement Européen 261-2004.

La pratique du surbooking est-elle légale ?

Oui. Les compagnies ont le droit de vendre un nombre de siège plus important que l'avion n'en possède. Cette pratique repose sur l'hypothèse souvent vérifiée que certains passagers ne se présenteront pas à l'embarquement.

Lorsqu'un vol est en surbooking, les compagnies font généralement appel à des volontaires puis, si le nombre de volontaires est insuffisant, elles peuvent contraindre des passagers à ne pas embarquer. Vous pouvez avoir réservé votre siège 6 mois à l'avance, vous serez donc toujours exposé au surbooking.

Que faire lors d'un surbooking ou refus d'embarquement ?

Si on vous oppose un refus d'embarquement, la compagnie est dans l'obligation de :

Demandez une indemnisation !


vérifier mon vol

La compagnie peut refuser de vous indemniser immédiatement (elle est théoriquement obliger de vous indemniser immédiatement). Dans ce cas il faut vous reposer sur les démarches d'indemnisation auprès du service client de la compagnie ou de soumettre votre dossier d'indemnisation à RetardVol.

Quelles indemnités pour un surbooking ?

En cas de refus d'embarquement, vous êtes en droit de demander une indemnisation immédiate qui dépend de la distance de votre vol et du fait qu'elle soit intra UE ou non.